Petite Ceinture : restons constructifs, mais attentifs

La Mairie de Paris a signé un accord avec SNCF/Réseau, pour la mise à disposition de la Petite Ceinture.

La Ville va aménager certains tronçons pour l’agrément des Parisiens, comme cela a déjà été fait dans les 13e (Poterne des Peupliers) et 15e arrondissements.

Le long de la Villa du Bel-Air, 5000 m2, du pont de l’avenue de Saint-Mandé jusqu’au niveau de la rue du Sahel vont être transformés en promenade et ouverts au public tout en conservant les rails, comme le prévoit l’accord avec SNCF/Réseau.

L’accès se fera par la porte verte située en face des 8/9 Villa du Bel-Air.

Préalablement, une concertation avec les riverains et les promeneurs sera engagée, vers le 25 juillet pour plusieurs mois.

A cet effet, une station (un conteneur) sera installée sur la voie ferrée, en face des 5/6 Villa du Bel-Air, afin de recueillir les idées, souhaits et projets.

Des travaux commenceront dès le début juillet, (voir panneaux), pour apporter l’electricité et sécuriser les lieux. La station sera acheminée le 20 juillet par convoi spécial via la rue du Gabon.

L’Association Villa Belle Belle Belle, représentant les riverains, sera sollicitée, comme l’a indiqué Madame la Maire du 12e, lors de sa venue à notre Fête des Voisins, le 27 Mai dernier.

Ce sera pour nous l’occasion de rappeler que nous souhaitons :

  • Un projet respectueux des riverains et de la sécurité (fermeture la nuit), sécurisation des endroits dangereux (talus et rambardes).
  • Des aménagements légers pour la promenade, préservant la nature sauvage et la biodiversité.
  • Des espaces conviviaux (bancs, pique-nique…), pour l’exercice physique et pour le jardinage (point d’eau).

Vos idées sont les bienvenues dans les commentaires situés à la fin de chaque article.

Participons et renforçons l’association pour se faire entendre et être représentatifs.

Adhérez en nous écrivant à :  contact@villabelle.org

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

17 réponses à Petite Ceinture : restons constructifs, mais attentifs

  1. Anne aor dit :

    Chère Marie Noëlle,
    Merci pour cette information concernant les projets sur la Petite Ceinture…
    Je t’assure que les idées ne manqueront pas notamment celles qui sont dans l’air du temps depuis longtemps comme les jardins partagés mais ce qu’il nous faut pour que cela marche et dure c’est la sécurisation du site et que notre Villa reste tranquille…
    Cet aménagement doit aussi embellir la Villa par des aménagements bien intégrés du point de vue de l’impasse aussi…
    Nous avons beaucoup fait pour que notre lieu soit une promenade plaisante et ce projet doit donner un plus me semble-t-il…
    En ce qui me concerne, je souhaite un espace  » zen » pour le tai chi, le yoga, le qi gong…
    Un espace tendance jardin japonais serait parfait pour signaler la spécificité du lieu et l’espace devrait avoir une certaine surface pour qu’un groupe de plusieurs personnes puisse pratiquer ensemble. Tout un groupe pratiquant le tai chi… Au milieu de gerbes et de pierre cela aurait une certaine allure non ?
    Je vais faire des recherches pour donner vie à ce projet qui ne devrait pas coûter très cher et qui pourra aussi servir de socle pour ceux qui voudront pratiquer la méditation….
    Voilà et merci pour ces bonnes nouvelles qui vont nous occuper pendant des mois car il faut surtout réfléchir pour obtenir une belle continuité des projets et que ceux-ci soit réellement supportés par tous pour la diversité et la cohésion de tous.
    A bientôt.
    Anne Aor

  2. favier dit :

    Merci pour ce commentaire et pour les propositions.
    Nous ferons entendre notre voix quand les enquêteurs seront la.

  3. S. Denis dit :

    J’ajoute juste quelques ?? à propos des travaux qui ont débuté ce matin sous mes fenêtres…
    —————————————-
    Chers amis de l’asso, juste quelques questions subsidiaires à propos de l’affaire de la « station de concertation »…
    En effet, il y a des détails qui m’échappent… les voici :
    – quand vous écrivez qu’un conteneur va être installé, il est censé servir à quoi en réalité ? Est-il question d’installer une personne dans une sorte de cabane de chantier dans laquelle elle recevrait les suggestions des riverains ?
    – en vertu de quoi ont-ils creusé et connecté cette « station » aux connections des immeubles 5 et 6 où d’ailleurs je demeure ?
    – quelle est l’intérêt d’installer une station à cette endroit-là ?

    Merci de vos réponses si vous en avez de plus précises sur ces points ;o)
    Séverine Denis (6 de la Villa)

  4. Bruno dit :

    Bonjour,

    Les raisons expliquant le choix de cette section et la présence d’un conteneur sont présentées ici, à partir de sources officielles :
    https://www.petiteceinture.org/Situation-actuelle-de-la-Petite-Ceinture-juillet-2016.html#ete_2016

    Bien cordialement,
    Bruno.

    • Sev Denis dit :

      Merci Bruno pour ce lien qui à l’évidence éclaire la complexité de cette interminable dossier de la PC…
      Il va falloir être vraiment vigilant et ferme parce que ce n’est un « atelier de concertation » qui va régler le problème (vieux de plus de 35 ans déjà) de la destination de toute la PC dans notre arrondissement.
      Des assos veulent absolument remettre des trains « touristiques » sur cette ligne du 12ème. Les « vieux » occupants de la Villa qui ont connu les derniers trains le long de la Villa témoignent encore aujourd’hui des nuisances sonores d’une part et des vibrations chroniques au passage des rames d’autre part.
      Donc, oui, soyons vigilants…
      Bonne semaine
      SD

  5. Ping : PC : restons constructifs, mais attentifs — suite |

  6. Bruno dit :

    Bonjour,

    La Ville de Paris expose depuis quelques jours sur son site Internet les détails sur le fonctionnement de ces chantiers participatifs :
    http://www.paris.fr/actualites/des-chantiers-participatifs-pour-redonner-vie-a-la-petite-ceinture-3913

  7. PATRICK RENISIO dit :

    Nous habitons la Villa Bel Air depuis bientôt dix ans. Nous en apprécions au plus haut point la tranquillité, la grâce exceptionnelle et le silence qui en font l’un de ces rares véritables coins de « campagne à Paris ».
    Ce projet « pseudo-participatif » est une ineptie de plus à mettre au compte d’associations qui ne représentent grosso modo qu’elles-mêmes dans un monde saisi par l’infinie vacuité de la pseudo-communication et des pseudo-échanges « citoyens », au compte aussi des mirifiques idées de la maire de Paris, bien relayée en l’espèce par l’édile de l’arrondissement.
    Pourquoi faudrait-il « rendre » ce tronçon de la petite ceinture aux Parisiens? « Rendre » supposerait que quelque chose, en l’occurrence, leur ait été pris ou dérobé. Les riverains n’ont rien pris, rien dérobé, rien volé. Ils vivent (pour quelques mois encore…) dans un cadre enchanteur et enchanté. Nombre d’entre eux ne demandent pas autre chose que cela, et nombre d’entre eux s’attendent légitimement au pire.
    A-t-on vu que l’infâme cabanon gris (dont on se demande bien à quoi il sert…) installé sur les rails est déjà recouvert de tags? C’est là une belle préfiguration du « jardin d’agrément » « participatif » et « éco-responsable » qui viendra bientôt l’entourer. A ce propos, cette jolie construction est-elle destinée à rester définitivement sur la voie, ou envisage-t-on de la transformer, le moment venu, en supérette ou en gare de triage?
    On nous dit que l’endroit sera sécurisé, inaccessible la nuit, et que la tranquillité des riverains sera assurée… Qui pourrait un instant croire à de telles niaiseries en forme de promesses ou vice-versa, qui, vraiment, serait assez sot pour ne pas comprendre ce qui va suivre en termes de nuisances sonores, de dégradation de cet environnement magnifique et d’ « incivilités » permanentes, pour reprendre le si joli terme à la mode… On apprend aussi que des associations militent pour le rétablissement de trains destinés à promener les touristes et autres sur la petite ceinture. Merveilleuse idée, sans doute encore relayée par la « démocratie participative » et ses chantiers… Un réseau de canaux navigables sur lesquels de petites péniches promèneraient des touristes ou des parisiens serait une idée plus belle encore, et l’on s’étonne qu’elle n’ait pas encore germé, mais ne désespérons pas… Il y a tant de stupidités à commettre que nous ne serons jamais en panne.
    Il fallait consulter tous les riverains, sans exception, car ils sont les premiers et à vrai dire les seuls concernés par le type d’environnement qu’ils veulent ou ne veulent pas. Il fallait proposer un référendum et non laisser les choses se faire et être faites par on ne sait qui venu d’on ne sait où. Tout ça fleure à plein nez son « bobo » branchouille…
    Dans un an ou deux, des riverains excédés (notamment ceux du milieu de la Villa) supplieront la mairie de rendre ce lieu à sa beauté, à sa tranquillité, à sa sauvagerie, mais il sera trop tard. Des associations auront choisi ce qui était bon pour nous, si si, je vous assure, on va faire votre bien malgré vous, vous nous remercierez plus tard, rien ne presse, vraiment…
    Nous adhérions à l’association Villa Belle Belle Belle et cotisions régulièrement. Nous nous en retirons sans hésitation, définitivement. . Tout cela n’est qu’une pantalonnade, et nous souhaitons bien du plaisir à ceux qui résident vers le milieu de la Villa, notamment…

    • Ghislaine Byramjee dit :

      Bonjour,
      J’ai lu avec un plaisir non dissimulé le texte de Patrick Renisio, et lors de conversations auprès de voisins, amis, résidents de la Villa, il me semble évident que de très nombreuses personnes pensent la même chose.
      On est effectivement assez déroutés, car il y a toujours eu des « rumeurs » d’aménagement de cette petite ceinture, mais on n’y croyait pas, et ça nous tombe un peu brutalement dessus, avec cette « concertation », l’été, quand la plupart des gens sont en vacances, quelle blague …
      Concertation ou commentaires à laisser auprès de qui ? Un collectif (par ailleurs fort sympathique) sur les voies, mandaté par la Mairie pour « faire quelque chose » alors qu’on ne le souhaite pas… Donc, de mon côté en tous cas, la discussion est vite close, à propos d’ateliers (??), promenades (???), défilés permanents sous nos fenêtres (????)…
      Tout au long de ce texte tellement bien écrit (si je puis me permettre), à la fois juste, un peu virulent et très drôle en même temps, on a envie d’adhérer et de garder tout simplement cet espace un peu sauvage. MAIS tout d’un coup je tombe sur le dernier paragraphe et je ne comprends pas …
      Quel est le rapport entre le projet de la Mairie et l’association Villa Belle Belle Belle ? En quoi le fait de s’opposer à la domestication totale de la PC obligerait à sortir de l’Association ? Et je me demande : y aurait-il une ambiguité entre les deux que je n’aurais pas vue ? Est-ce le fait qu’apparaît sur le site un Communiqué de la Mairie (mais qui est repris « tel quel » pour informer) ?
      Il me semble pouvoir affirmer, car j’ai vu l’Association naître, et que le projet de la Mairie est, concrètement, récent :
      – Il n’y a pas de collusion avec la Mairie
      – Il est crucial bien sûr de maintenir cette indépendance
      – Les gens de l’Association se sont bagarrés pour donner à la Villa son aspect un peu bucolique avec ses fleurs, arbustes, jardinières et que ce soit un lien, pour ceux qui le souhaitent, dans ce petit « village », avec un peu de solidarité et de convivialité
      – Et il est loin d’être sûr que la majorité se rallie à un quelconque projet de « sécurisation », ou de fête foraine ou ferroviaire ! Sans parler de l’évocation de « buvette », etc…
      Je préférerais certainement quelques espaces jardins, ou même un espace Tai-Chi s’il fallait vraiment choisir, mais j’avoue que je préfèrerais surtout rien du tout, en toute sincérité, pour rester le plus sauvage possible et déserté d’une horde de piétons si possible !
      Enfin, si ceux qui sont « contre » se retirent de l’Association, c’est alors qu’on laisse le terrain libre à ceux qui veulent faire « n’importe quoi » comme vous le dites si bien.
      Et, n’empêche, quoiqu’il advienne sur ce « projet » de la Mairie, il n’en reste pas moins qu’il sera toujours important et nécessaire de s’occuper de notre Villa du Bel Air via l’Association.
      Ghislaine

      • PATRICK RENISIO dit :

        Merci pour vos si aimables commentaires. Il me semblait, en effet, que bien des riverains étaient d’ores et déjà excédés et tout prêts à « résister » à la bêtise ambiante. La lecture de nombreux commentaires sur la plupart des panneaux et toiles d’affichage annonçant ce bien beau projet me conforte dans cette impression. Les toiles d’affichage ont d’ailleurs été retirées, pour des raisons évidentes.
        Je n’ai pas voulu signifier une quelconque collusion entre l’Association et les « cerveaux » à l’origine de ce projet. Tout simplement, nous faisons le constat que l’AVBBB ne s’est nullement opposée. Cela nous semble suffisant pour ne plus vouloir y adhérer, selon le principe qui veut que « qui ne dit mot consent ». En l’occurrence, le consentement nous a paru tout à fait acquis, voire clairement explicite, et les consentements s’acquièrent bien plus facilement au mois de juillet, vous avez raison de le rappeler…
        Que nous laissions ou non le « terrain libre » ne devrait, hélas, pas changer grand-chose à ce qui nous attend ( et rien de bon ne nous attend, j’en suis persuadé, tout comme je suis persuadé que cela ne fait que commencer…), mais je comprends parfaitement ce que vous avez voulu dire.

  8. Jaubert dit :

    Bonjour,
    Je suis résidente de la Villa et j »adhère totalement à la teneur du texte de Patrick R. Je suis persuadée moi aussi que ce magnifique chantier  » participatif  » ne conduira à rien de bon. La quiétude, la beauté sauvage de ce lieu atypique vont disparaitre peu à peu au profit d’un futur projet incarné par ce slogan affligeant « qu’est qu’on peut faire » qui pourrait être presque drôle s’ il ne résumait l’ineptie déolante de la démarche.
    Je répondrai que parfois ne rien faire est plus sage et que l’énergie de certains devrait se tourner vers des projets plus constructifs et surtout suscitant une véritable adhésion notamment des plus concernés…
    WAIT AND SEE, et si jamais tout cela prenait mauvaise tournure, peut-être faudrait-il créer un collectif, c’est à la mode, de défense des intérêts de la Villa Bel Air et de ses habitants, afin de sortir de la majorité silencieuse .

    Claude

  9. Ghislaine Byramjee dit :

    Bonjour,
    Je souscris également au commentaire de Claude. S’il fallait limiter les dégâts, s’il y a, il faudrait effectivement se regrouper. Je continue de penser que la plupart des « riverains » ne tiennent pas à une « domestication », ou pseudo « sécurisation », encore faut-il l’exprimer et ne pas laisser la place à une autoroute devant chez nous, sans parler d’argent dépensé bien inutilement.
    Ghislaine

    • PATRICK RENISIO dit :

      Eh bien, regroupons-nous rapidement car, en effet, l’ineptie du « projet » et ses nuisances n’auront même pas attendu la naissance dudit projet.
      Nous le pouvons (nous regrouper) car nombreuses, très nombreuses sont les personnes inquiètes ou franchement hostiles à ce chantier qui n’en est pas un.
      Le collectif « qu’estcequ’onpeutfaire.org » est aussi absent qu’inexistant. Le contraire eut été étonnant, au seul vu de son affligeante appellation.
      Il n’y a eu aucune concertation en amont, il n’y en a pas plus en aval. On s’est contenté de nous jeter sur la voie ferrée des barrières métalliques en vrac, une estrade roulante qui est une nuisance mobile au gré de ses déplacements et de l’usage qui en est fait par des jeunes et des moins jeunes seulement soucieux de caillasser et saloper l’environnement, et un bunker couvert de tags aux allures de pissotière futuriste couverte de graffitis, pissotière toujours vide d’occupants au demeurant. Sans doute y mettra-t-on en décembre un troll ou un lutin chargé de verbaliser les futures incivilités et déprédations en tous genres, puis de les rapporter jusqu’à l’Hôtel de Ville, de manière circonstanciée…
      Il n’y a que quelques gogos pour clamer que la maire du 12ème est venue se concerter avec les riverains sur fond de tartes aux quetsches participatives lors de la fête des voisins, un événement de portée internationale à coup sûr, et une sacrée garantie de suivi, bien faite pour nous rassurer sur le futur des lieux. Merci, mille fois merci, Madame la Maire du 12ème qui ne réside pas Villa du Bel Air.
      Depuis, plus rien… Un chantier à l’abandon, sans projet, sans idées, et sans doute est-ce aussi bien, si l’on prend la peine d’imaginer quelles idées pourraient germer…
      Avant-hier soir, 28, grand rassemblement sur l’estrade et invraisemblable boucan jusqu’à une heure avancée, là où il y avait auparavant du silence et des chants d’oiseaux.
      Hier, 29, deux jeunes crétins sautent à pieds joints sur les entassements de palissades métalliques, enfonçant et détériorant nombre d’entre elles avant même leur installation.
      De temps en temps, on entrevoit deux ou trois personnes (sans doute des membres de ce sémillant collectif) qui s’amusent à donner quelques coups de scie sur l’estrade avant de s’en aller, sans doute vers d’autres chantiers tout aussi riants et porteurs de promesses.
      C’est vraiment un gigantesque « n’importe quoi ». Ras le bol de tant de bêtise triomphale et d’irresponsabilité radieuse.
      Que ceux qui veulent agir et protester en commun auprès de notre aimable maire du 12ème se rassemblent pour demander, voire pour exiger que l’on « arrête les frais ». Il faut demander un rendez-vous à la mairie.
      Que ceux qui sont intéressés prennent la peine de le faire savoir, donc…

  10. Bidon dit :

    Je reste quelque peu dubitatif devant les propositions de voir se développer des activités du genre, tai chi, qi cong, méditation, espace zen, sur l’emprise de la Petite Ceinture…!!! Je serais tenté de dire qu’il existe des endroits faits pour çà, en l’occurence le tout proche bois de Vincennes qui offre des lieux de belle qualité pour ces pratiques.
    Les adeptes du qi cong restent en connexion avec les énergies de la terre et pratiquent naturellement pieds nus sur la pelouse et non sur un plancher posé en couverture d’un ballast de voies de chemin de fer, avec çà et là des culs de bouteille et autres déchets urbains… Le ballast est de plus parcouru par des réseaux électriques enfouis (fibre et autres), environnement totalement à proscrire pour les personnes sensibles aux rayonnements divers et en contradiction avec les principes les plus élémentaires du feng-shui (croyance?)…

  11. Ghislaine Byramjee dit :

    Bonsoir,
    J’ai raté ces deux derniers messages que je trouve tellement justes ! Et je regrette de n’avoir pu répondre avant. Je n’en ferai pas des tartines à cette heure. Mais nous sommes nombreux à nous désolidariser d’un quelconque projet « d’aménagement » et il est vrai que nous, les résidents, devrions nous regrouper et le faire savoir à la Mairie.
    Essayons d’en discuter autour de nous et voir comment opérer.
    A très vite

  12. jeanne dit :

    Tout à fait d’accord avec vous, regroupons-nous et si, je l’espère, c’est encore possible, si nous avons (ou avons même jamais eu le choix), laissons exprimer nos doutes, voire rejets envers ce merveilleux projet…
    Jeanne du 7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *