XII – Rue Montéra

La rue Montéra se nommait initialement Sentier des Quatre-Bornes avant de prendre celui d’un propriétaire des lieux.

Nom d’origine espagnole, la montera désigne la coiffe traditionnelle des matadors, c’est une toque noire, d’aspect frisé, de monte, mont en français, mais aussi zone inculte où poussent des arbustes, friches où étaient censés vivre des taureaux sauvages, selon d’autres sources ce nom viendrait de Francisco Montes Reina, matador qui rénova la corrida au XIXe.

Il existe à Madrid une calle Montera, en plein centre, près de la Puerta del Sol.

mauriceboitel
Rue Montéra, en arrière-plan le pont du Chemin de fer de Petite Ceinture peinture de Maurice Boitel.

Au n° 6, avenue Courteline 75012, une plaque rappelle l’atelier du peintre Maurice Boitel (1919-2007).